Alain a finalement trouvé un terrain pour son projet immobilier. Mais comme le terrain est en pente, il lui fallait d’abord trouver une solution, avant d’entamer la construction de sa maison individuelle. Entre temps, Alain prend contact avec quelques architectes pour avoir un avis d’expert sur son projet.

Un des architectes qu’il a contacté lui a fait deux propositions. Il lui donne également un avant-projet avec estimation des coûts. Après quelques mois, Alain croise cet architecte, celui-ci travaillait sur un chantier à côté du sien. L’architecte lui demande où en était-il avec son projet. Sans se douter de quelque chose, Alain lui dit qu’il est encore en train de faire son choix. Mais, quelques jours après, l’architecte en question lui fait parvenir une facture pour les prestations qu’il a effectuées. La facture taxe l’établissement de l’avant-projet et l’estimation des coûts.

Étonné et surtout choqué, Alain demande conseil à des amis sur les recours possibles. D’une part, il trouve exorbitant le prix auquel l’architecte lui facture quelques rendez-vous et une mise au propre de ses idées. D’autre part, il craint que payer cette facture soit en quelque sorte un accord tacite avec l’architecte pour prendre en charge son projet.

Il en parle à son ami Léonard qui, lui aussi, a récemment fait appel à un architecte pour un avant-projet. Selon lui, l’architecte aurait dû prévenir à l’avance que chacune de ses prestations était facturée. Son ami a insisté que si Alain n’a rien signé au départ et que l’architecte n’a pas été clair sur ses prestations, il ne doit rien payer. Selon Léonard, un architecte doit aussi être précis dans la facturation de ses prestations et dans les conditions. En attendant, il lui a conseillé de prendre
contact avec Art Construction, une entreprise honnête, spécialisée dans la gestion de projet.

Art Construction