Les trois type de revêtement bois sol

Le parquet massif

Le parquet massif est le parquet dit « traditionnel » contrairement au parquet contrecollé qui ne l’est pas. Composée d’une seule structure en bois massif d’une essence de bois il est la plupart du temps vendu brut dans des magasins spécialisés tel que Boisec Sa. Dans de rare occasion il est vendu traité, c’est-à-dire huilé ou vitrifié ou verni.

Description

Le parquet massif est répertorié en trois familles :

  1. D’une épaisseur de 23 mm au minimum, le parquet traditionnel, se pose par clouage sur des lambourdes ce qui lui confère une très grande résistance.
  2. D’une épaisseur de 10 mm à 15 mm d’épaisseur, le parquet mince, est davantage adapté pour la rénovation, car il est plus facile d’installation. Il est à noter que certains d’entre-deux peuvent même être posé sur un sol chauffant.
  3. Peu connue et de dimension 1 200x80x24mm, les lamelles sur chant ont pour particularité d’être très robuste. Cela est dû au fait que les lamelles juxtaposées sous une couche de bois noble ou exotique. La pose s’effectue collée ou flottante.

Quelles sont les essences les plus couramment utilisées ?

Tout les type de bois ne sont pas forcément demandés alors qu’il est possible traité tous les types de bois. Les plus couramment utilisés son donc les bois exotiques (comme le teck ou le bambou), le châtaignier, le chêne, le hêtre.

Quel est l’avantage ?

Faire le choix d’un parquet massif « traditionnel » c’est faire le choix d’une meilleure qualité résistante dans le temps avec la possibilité de le rénover. Par ailleurs il existe différent modèle et style pour tous les goûts.

Quel sont les inconvénients ?

L’inconvénient couramment rencontré est les trous de clou lorsqu’il s’agit de pose clouée. Il n’est pas aisé de les dissimilés à 100 %. Par ailleurs une pose clouée prend beaucoup plus de temps par rapport à une autre forme de pose.  De plus vous devez impérativement être bon bricoleur dans le cas contraire il vous faudra faire appel à Art Construction.

Le prix ?

Le prix du parquet massif varie beaucoup selon que vous l’acheter brut ou le faites poser par un professionnel. Vous trouverez du bois massif des 14.-chf /m2. La pose de ce même parquet par un professionnel varie de 55.-chf/m2 à 80.-chf/m2 (bien au-delà pour les poses spéciales). Cette différence de prix se justifie par le faîte qu’il faut compter le prix de pose, la colle, le ponçage, le masticage, la vitrification, le lustrage entre les couches et un deuxième passage de vernis,  la main d’œuvre incluse dans ce prix. Le prix peut aller bien au-delà de 150.-chf/ m2 selon le choix de l’essence, le style de pose, etc.

A la découverte du parquet flottant

Plus exactement nommé « contrecollé » puisqu’il s’agit d’une couche noble a la surface avec plusieurs couches (généralement 2) posée en croisée avec du bouleau. Ce mode de fabrication le rend particulièrement stable. Les fabricants qui rivalisent d’ingéniosité ont mis au point des parquets qui n’ont plus besoin d’un temps d’adaptation à l’hygrométrie. C’est-à-dire que certaine marques n’ont plus besoins d’être stockée au moins 48 heures à l’avance dans la pièce de pose. Nous vous conseillons de respecter cette règle dans tous les cas de figures. Le parquet flottant connait un véritable succès puisqu’il représente plus de 55 % des ventes de parquet. En optant pour du contrecollé vous opter pour la qualité à prix raisonnable.

Description

Le parquet contrecollé est composé de trois couches collées entre elles, ce qui confère une stabilité tridimensionnelle :

  1. La couche noble, nommée couche de parement, est d’une épaisseur varient entre 2.5mm et 8mm d’épaisseur.
  2. L’âme centrale, donc la couche intermédiaire, composée en bois agglomérée en bouleau ou en résineux, constitue la partie la plus épaisse du contrecollé.
  3. Garantissant la stabilité de la lame, le contreparement, est en résineux.

Quel en est l’avantage ?

De par sa mise en œuvre simplifiée et son aspect esthétique le succès que rencontre le contrecollé est grandissant. Généralement les lames sont déjà traitées et non donc pas besoin de finition, et est de fait facile d’entretien. Dans le cas où vous optez pour un modèle huilé, un dernier passage d’huile après la pose s’avère nécessaire (sauf avis contraire fabricant ou du revendeur).  De plus il est généralement d’une épaisseur variant de 10 mm à 19 mm, donc moins épais que le parquet massif.

Quel en est l’inconvénient ?

En plus d’être moins « authentique » que le parquet massif, le parquet contrecollé à est moins stable dans le temps du fait qu’il ne soit pas fait d’une seule essence de bois. Pour plus de confort au pas il est préférable de le poser collé plutôt que flottant. De plus la collée est la meilleure option pour la transmission de chaleur lorsqu’il y a un sol chauffant.

Quel est son prix ?

Variant de 35.-chf/m2 a 220.-chf/m2 selon les essences de bois, couche de parement en bois exotique ou pas, et également les finitions (verni /huilé).

Le stratifié

Le stratifié ne fait pas partie de la famille des parquets. Il s’agit plutôt d’un « sol stratifié », puisqu’aucun bois noble ne compose la couche de parement.  Bien que ce revêtement de sol ne puisse entrer dans la famille des parquets cela ne l’empêche pas de connaître un large succès.

Voici quelques-unes de ces qualités techniques

Grâce à sa sous-couche en mousse à haute densité il procure du confort phonique non négligeable. Parfait lorsque l’on ne dispose pas de beaucoup d’hauteur pour sa pose, car son épaisseur varie entre 7 mm à 11 mm de haut. Il dispose d’une résine très performante en surface ce qui le rend résistant aux chocs. Le stratifié orienté, c’est-à-dire traité par procédé d’imprégnation d’hydrophobes ou paraffinés le rends très résistant et adapté pour les salles d’eau ou pièce humide.

Tout comme le contrecollé le stratifié est également composé de plusieurs couches :

  1. La couche d’usure « ovelay », est constituée de feuilles imprégnées de résines :
  2. Une feuille de décoration imitant l’essence de bois :
  3. Une âme, qui n’est autre que le panneau qui sert de support ;
  4. D’un contre parement

Aggloméré ou bois orienté : comprendre la différence et faire le bon choix !

  1. L’aggloméré : il s’agit de la version la plus fragile et la moins chère par rapport au stratifié orienté. Sa finition est constituée d’une vitrification et n’est pas adapté pour les pièces humides. Sa seule finition est le vitrifié. Son prix varie entre 8.-chf/m2 et 35.-chf/m2.
  2. Plus résistant que l’aggloméré, le stratifié orienté est également plus onéreux.  Les finitions possibles sont : teinté, verni, lasurer. Il est par ailleurs résistant à l’humidité et peu de fait être installé dans une salle d’eau comme la buanderie.  Son prix varie entre 25.-chf/m2  et 55.-chf/m2.

Que sont ces avantages ?

Facile d’entretien, résistant et esthétique, le stratifié offre une large palette de choix. De plus vous avez le choix entre plusieurs finitions possibles : lisse ou en relief. Il est également résistant aux impacts, dans une mesure raisonnable et selon la qualité choisie, et on peut le trouver en hydrofuge.

Quel en est l’inconvénient ?

Malheureusement sa résistance dans le temps laisse a désiré. De bien moins bonne stabilité que le contrecollé ou le massif il reste donc la solution budget. Par ailleurs une fois cassé ou abimé il n’est pas possible de le poncer ou le réparer. Il a également l’inconvénient de ne pas être adapté pour les sols chauffants. Effectivement sa sous-couche en mousse en polyuréthane ou encore en fibre de bois à un effet bloquant sur la transmission de chaleur.

Quel est son prix ?

Le prix varie de 8.-chf/m2 a 35.-chf/m2 pour le stratifié aggloméré, et varie entre 25.-chf/m2 et 55.-chf/m2 pour le stratifié orienté (hydrofuge).

Art Constructions, Jeff Carvalho

Image source : https://www.garofoli.com/fr/produits/parquet/

Categories:

Tags:

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Langue »